Avec Radio-Assist et l’aide de NETIA, Archives du Monde préserve des patrimoines radiophoniques menacés

archives logiciel radioL’association Archives du Monde mise sur la robustesse et la facilité de mise en œuvre de Radio-Assist pour aider les radios africaines démunies  à sauvegarder leurs archives radiophoniques.

Au Togo, Radio Lomé et Radio Kara sont les plus récentes bénéficiaires de la technologie avancée de NETIA en matière d’archivage audio.


radio lome logiciel radio burkina faso L’Humanité a un son…, tel est le credo que défend l’association de solidarité internationale Archives du Monde, fondée et coordonnée par Elisabeth Clémentin (ancienne collaboratrice de NETIA), à l’issue d’une prise de conscience en 2000.

Lors d’une mission sur site effectuée par NETIA pour la Radio Nationale du Burkina Faso, j’ai découvert une salle d’archives non climatisée dont les 4 murs étaient couverts du sol au plafond par des piles de bandes magnétiques. Ces bandes, menacées par les rudes conditions climatiques locales, contenaient, au travers d’extraits parlés, de contes et de musiques, cinquante ans de mémoire politique et culturelle de ce pays. Et il en est de même dans toute l’Afrique de l’Ouest francophone où les radios d’Etat ont vu le jour il y a une cinquantaine d’années, sous colonisation française. Pour des raisons économiques évidentes, ces pays ne peuvent pas faire de la sauvegarde de ces trésors oraux une priorité. D’où l’envie de créer Archives du Monde, qui s’est matérialisée en 2006.

<strong>Elisabeth Clémentin</strong>. Archives du Monde.
Elisabeth Clémentin. Archives du Monde.
L’objectif de l’association est simple : procurer aux radios les plus démunies l’autonomie et les moyens (serveur informatique, logiciel et expertise), pour numériser leur cinq à dix milles heures d’enregistrements audio  en moyenne, les indexer et les exploiter facilement.

 

logiciel archivage son audio radioDes missions en appui sur l’engagement solidaire de Nétia et la robustesse de Radio Assist

 

Dès la création d’Archives du Monde, les dirigeants de Nétia sont séduits par l’initiative et les valeurs qu’elle défend, comme la solidarité internationale, la préservation et la promotion du patrimoine oral mondial. L’association et l’éditeur établissent alors un partenariat : NETIA s’engage à fournir gratuitement son logiciel Radio-Assist, dans sa plus récente version, et  à effectuer dans son laboratoire à Claret, gratuitement également, son installation standard sur un serveur fourni par Archives du Monde.

Cet engagement a réglé dès le départ le problème de trouver un logiciel d’archivage numérique adéquat. Et ce, doublement :

Non seulement je disposais de quinze ans d’expériences chez NETIA pour assurer la personnalisation sur site de la solution, mais de plus Radio-Assist est particulièrement bien adaptée à la situation , souligne Elisabeth Clémentin.

Sa simplicité d’usage permet aux archivistes des pays concernés d’en maîtriser rapidement les différentes fonctionnalités. Et c’est une solution très robuste : en 3 ans, aucun problème logiciel n’a été signalé par Radio Lomé au Togo, le premier grand projet abouti d’Archives du Monde. Ainsi les radios n’ont aucun souci, et donc aucun coût caché, de dépannage à gérer.

Reste à la charge de l’association : l’acquisition des serveurs et les frais de transport, et sur site, la mise en place du système d’archivage et le transfert de compétence aux techniciens locaux.

 

logiciel archivage son audio radioUn système d’archivage haut de gamme et puissant pour sauver jusqu’à 10.000 heures d’enregistrements

 

Pour disposer d’un serveur résistant, climat oblige, d’une bonne carte son et de disques durs en phase avec la volumétrie à archiver, la facture s’élève à deux mille cinq cent euros, couverts par les dons des particuliers et des aides variées d’autres partenaires et institutions. Parmi ses partenaires, Archives du Monde s’appuie sur le savoir-faire gracieux de ASC Micro pour la configuration hardware du serveur – carte son et mémoires – avant qu’il ne soit confié aux experts de NETIA, pour l’installation de Radio-Assist.

Les bénévoles prennent ensuite le relais pour acheminer le serveur jusque dans les locaux de la radio concernée.

C’est assez épique ! , raconte Elisabeth Clémentin. Ainsi nous avons traversé le Togo en 4x4 et la machine était tellement secouée que nous doutions qu’elle marche encore à notre arrivée. Mais elle a démarré au quart de tour et le logiciel Radio-Assist aussi : Nous avons bien choisi nos partenaires !

Sur place, Archives du Monde se met au travail avec les archivistes locaux pour personnaliser le logiciel, notamment la structure de la base de données de Radio-Assist, qui va permettre l’archivage indexé puis la recherche multicritères des enregistrements numérisés. Outre l’installation et le paramétrage du système, la mission de deux semaines environ, comprend la formation des utilisateurs de Radio-Assist et des administrateurs de données.

Radio Lomé et Radio Kara : les archives radiophoniques du Togo reprennent vie !

 

A l’issue de la mission, les radios sont totalement autonomes pour numériser leurs archives, dont elle garde la pleine propriété, les écouter, les indexer, les sauvegarder – y compris sur un site distant, et les faire vivre, grâce aux fonctions de recherche multicritères et d’export vers les solutions de production radiophonique utilisée par les journalistes. Mais le travail d’archivage reste long : il faut compter en moyenne un an pour traiter 1500 heures d’enregistrement  magnétique.

Que ce soit à Radio Lomé ou à Radio Kara, nos deux missions au Togo, les techniciens ont été très impressionnés par les capacités de personnalisation offertes par Radio-Assist. Elle leur permet d’affecter de nombreux critères à chaque archive numérisée : thème, catégorie, noms des personnes dont la voix est enregistrée, langue ou dialecte, etc. Cette richesse permet ensuite aux archivistes de répondre rapidement et avec une grande précision aux demandes des journalistes qui souhaitent intégrer des extraits d’archives dans une émission.

Et Elisabeth Clémentin de conclure : Parfois, suite à des problèmes politiques locaux, notre mission se limite à une expertise mais n’aboutit pas comme au Niger. Mais lorsqu’elle aboutit, nous redonnons vie à des archives qui peuvent aider à une meilleure compréhension entre les ethnies, donc à une certaine pacification. Nous pouvons aussi sauver durablement la mémoire des pays : des données numériques dupliquées sur 2 sites sont mieux protégées que des bandes uniques, non seulement du climat mais aussi des destructions politiques volontaires. Notre travail prend alors tout son sens !

Ecouter la « carte postale » sonore des documentalistes de Radio Kara :

Archives du Monde : au service du patrimoine oral


Sauvegarder et promouvoir la richesse et la diversité culturelle du patrimoine oral, telle est la vocation initiale d’Archives du Monde. Créée en 2006 à Montpellier, cette association citoyenne de solidarité internationale, indépendante et sans but lucratif, agit localement et à l’étranger.

En France, l’association travaille à sensibiliser le public sur la nécessité et l’urgence de sauvegarder le patrimoine oral, pour favoriser l’échange et la connaissance mutuelle entre les communautés, comme vecteur de tolérance et de paix. Conférences, publications, expositions, projets pédagogiques, concerts font partie de ce travail.

En Afrique de l’Ouest, l’association va sur le terrain pour des missions d’expertise et de préservation des archives radiophoniques menacées par les conditions climatiques ou  politiques. Ces projets consistent à doter de grandes radios nationales d’une solution informatique pour numériser, archiver et mieux exploiter des patrimoines actuellement sur bandes magnétiques.

En savoir plus : www.archivesdumonde.org